Divers

22 septembre 1984 : une photo-symbole et un petit secret

Dans le cadre de la rubrique des étudiants du Master Politiques européennes de l'IEP de Strasbourg, ReD publie une brève rédigée par Clémentine-Audrey Simonnet

 

Certaines photos marquent l'histoire et les mémoires. Les relations franco-allemandes sont ainsi symbolisées par la photo de François Mitterrand et Helmut Kohl se tenant par la main lors des cérémonies commémorant la bataille de Verdun. La scène se passait le 22 septembre 1984 à Douaumont, à côté de Verdun.

Daniel Groscolas, alors chargé de l’organisation de cette cérémonie en tant que secrétaire général de l'Office franco-allemand pour la jeunesse s’est livré au journal Sud-Ouest : « On nous avait demandé de mettre en place les conditions d'une photo qui marquerait l'Histoire » raconte-t-il au journal.

Mais rien ne s’est passé comme prévu. Sous la pluie, lorsque le président de la République française et le chancelier allemand s’arrêtent devant un catafalque entouré de deux gerbes de fleurs et que la sonnerie aux morts retenti ; le recueillement des deux chefs d'État laissaient logiquement supposer qu'il s'agissait de dépouilles de soldats inconnus des deux pays. Le moment fut poignant. Ajoutant à l'émotion, François Mitterrand et Helmut Kohl se prirent par la main.

Et pourtant, « Ce n'était pas du tout prévu » raconte Daniel Groscolas. « Ils ont improvisé. Mais nous avions notre photo de réconciliation. Tout était parfait. Je n'avais plus qu'une crainte : que la presse apprenne que le cercueil était vide », sourit Daniel Groscolas.

Vingt-sept ans plus tard, la petite histoire est révélée au grand jour.

Sources : Journal Sud Ouest

 

 
0 commentaire

Votre commentaire

Pseudo * :

Email * :

Site web :

Anti-spam : laissez ce champ vide :

Votre commentaire * :

* = Champ obligatoire